Pratique du régime alcalinisant dans le détail

Je vous propose dans cet article, les recommandations du régime alcalinisant, groupe d'aliments par groupe d'aliments, dans le détail.

Le régime alcalinisant en pratique


Fruits, légumes, légumineuses : au moins sept portions par jour.

Les fruits et légumes devraient constituer l'essentiel de votre alimentation, en volume et en poids. Tous les fruits et légumes sont bons à prendre, à raison de sept portions au moins chaque jour. Les jus de fruits peuvent se substituer à une portion de fruit dans la limite d'une par jour. Une part de soupe compte pour une portion de légumes à condition qu'il s'agisse d'une soupe maison, pas trop salée.

Pratique du régime alcalinisant dans le détail

Achetez des fruits et légumes de saison

Les légumineuses (ou légumes secs) peuvent être consommées à raison de trois portions au moins par semaine. Les légumes secs sont acidifiants, mais modérément. C'est surtout le cas du tofu (soja), des pois chiches, des lentilles. En revanche, le lait de soja, les haricots, les petits pois sont très peu acidifiants.

Matière grasses oléagineuses sèches : deux à quatre portions par jour

Pas de remarques particulières sur les graisses ajoutées, à partir du moment où elles respectent les bons équilibres entre acides gras : huiles de colza et d'olive et margarine de colza pour l'assaisonnement, huile d'olive pour la cuisson, graisse d'oie le cas échéant.

Il est préférable d'acheter ses huiles vierges.
Le beurre est à utiliser avec parcimonie parce qu'il apporte des graisses saturées et qu'il est légèrement acidifiant. Les oléagineux (noix) sont inclus dans ce groupe. Les noix les plus acidifiantes sont les noix du Brésil, les noix de cajou, suivies des noix de Grenoble. Les moins acidifiantes sont les noix de pécan.

Les céréales : zéro à six portions par jour.

Les céréales sont globalement acidifiantes. C'est surtout vrai pour les céréales du petit déjeuner, type Spécial k ou All Bran, les pizzas, les galettes de riz, les crêpes, les brioches, les gâteaux de type quatre quarts au beurre, les biscuits boudoirs.

Le pain est modérément acidifiant, tout comme le riz. Sont peu acidifiants les biscuits du type BN, barquettes aux fruits, le riz complet, le riz sauvage, le pain d'épices, les spaghettis.

Pour corriger une acidose importante, vous pouvez ponctuellement ou définitivement vous passer totalement de céréales, comme c'est le cas dans le régime paléolithique. Si vous en consommez, vous devriez choisir des céréales peu transformées, du pain complet aux céréales et au levain, du riz et des pâtes complets ou semi-complets.

Les charcuteries : zéro à trois portions par semaine

Il est déconseillé de consommer trop de charcuteries, parce qu'elles augmentent le risque de cancer digestif en raison des nitrites qu'elles contiennent. Le saucisson, le boudin, la mortadelle, le foie gras, les rillettes, les saucisses de Toulouse et de Strasbourg sont modérément acidifiants. Le jambon, le salami, le sont un peu plus.

Poisson, crustacés, coquillages : trois portions par semaine

Poisson, crustacés, coquillages
Comme toutes les protéines animales, les poissons, crustacés, coquillages sont acidifiants, mais il y a des différences.

Les poissons et produits de la mer à consommer avec parcimonie sont le saumon en conserve, la morue salée, les œufs de poissons, le thon à l'huile en conserve, la carpe, la seiche, le thon rouge frais (cuit), l'espadon, les sardines à l'huile en conserve, le thon blanc à l'huile, le saumon, le surimi, le thon rouge cru, le thon au naturel, le brochet.

Les produits de la mer les moins acidifiants sont, par ordre du moins acidifiant au plus acidifiant, les huîtres (en particulier avec du citron !), le mérou, le hareng mariné, le saumon sauvage, le homard, le turbot, les coquilles Saint-Jacques, le poulpe, le thon albacore frais (cuit), le merlan, la morue, les crevettes, le mulet, la truite arc-en-ciel, le calmar, le maquereau.

Le laitage : zéro à deux par jour

Les laitages les plus acidifiants sont les fromages, et parmi eux, le parmesan, le fromage fondu, l'emmental, le comté, le gruyère, le gouda, la raclette, le morbier, le Baby bel, le chèvre.

Sont un peu moins acidifiants – donc à privilégier si vous aimez le fromage – le munster, le cantal, la mozzarella, le roquefort, le saint nectaire.

Encore moins acidifiants : le camembert, le bleu, la feta, le reblochon, le brie, le coulommiers. Les petits-suisses, les yaourts, le lait sont modérément ou légèrement acidifiants.

Frites, confiseries, gâteaux industriels, viennoiseries, sodas, oléagineux grillés salés : zéro à trois portions par semaine

Ces aliments sont à consommer avec parcimonie, pour des raisons qui sont souvent différentes de l'équilibre acide base : ils augmentent le sucre sanguin ou alors ils apportent des composés toxiques (acides gras " trans ", produits de glycation avancée).

L'eau : 1,5 à 2 litres par jour

Vous pouvez consommer de l'eau du robinet mais il est préférable de vous renseigner auprès de votre commune sur la fréquence et les résultats des analyses qu'elle fait pratiquer sur la qualité de l'eau, en particulier le niveau des nitrates et des pesticides.

Si vous optez pour de l'eau en bouteille, il est conseillé de consommer au moins pour moitié une eau alcalinisante. Il s'agit le plus souvent d'eaux gazeuses. Pour choisir une eau alcalinisante, on lit les étiquettes et on recherche une eau dont le niveau de bicarbonates est de l'ordre de 1 000 mg/l (au moins), la quantité de chlorures faible (moins de 50 mg/l), la quantité de fluor faible (moins de 4 mg/l).

Les articles du Blog pour perdre du poids sont à votre disposition pour vous aider à vous sentir mieux dans votre corps.